Chauffage piscine

Profiter de sa piscine sur une période plus longue, en demi saison ou avec une température un peu plus élevée ; surtout dans une région moins favorisée par les températures élevées.
Plusieurs solutions existent, moyennant un certain coût mais c’est le prix du confort !

Couvrir la piscine

Tout d’abord, un peu comme pour une habitation : il faut d’abord réduire la perte de calories de l’eau. Prévoyez donc au minimum une bâche à bulles, voire des systèmes de couvertures, de volets ou d’abris de piscine plus sophistiqués.
Un système de couverture fait gagner quelques degrés supplémentaires à la piscine en journée, par rapport à une non couverte. Et surtout, elle conserve les calories la nuit, et évite le refroidissement par le vent.

Chauffer sa piscine, pourquoi ?

Déterminer votre besoin : souhaitez-vous gagner quelques degrés en saison principalement, ou pouvoir vous baigner au printemps et à l’automne ? Ou encore : chauffer votre piscine à 28° toute l’année ?

L’échangeur thermique

Vous pouvez utiliser votre installation existante de chauffage (exemple : une chaudière à fioul) et faire installer un échangeur thermique. C’est une solution à un coût raisonnable, d’utilisation accessible. Cet équipement permet un échange de calories entre votre circuit de chauffage et votre réseau hydraulique de piscine.
L’eau de baignade gagne ainsi en température. Le dimensionnement est établi par un professionnel, en fonction du gain de température souhaité et du volume d’eau de baignade. Selon les performances de la chaudière, vous atteindrez très rapidement la température souhaitée, en moins de deux jours.

Le réchauffeur électrique

Ni plus ni moins qu’une résistance, il est surtout utilisé dans les résidences de vacances. Si son efficacité est très rapide, il est par contre très énergivore et peu économique.

Chauffage solaire tubulaire

Le principe est un échange thermique, à la différence près qu’il est alimenté par le soleil ! Du moins, par des panneaux solaires. Cet équipement est calibré selon le volume d’eau à réchauffer, mais aussi selon l’emplacement géographique, l’orientation et l’ensoleillement du lieu de résidence.
La montée en température est très efficace, et la consommation d’énergie nulle !

Chauffage solaire par tapis solaire

Le dimensionnement se fait de la même façon que précédemment. Cependant le principe est un peu différent. La pompe de filtration de la piscine va être équipée d’un by-pass qui va détourner l’eau dans un réseau de tubes de polypropylène noirs (pour capter les calories du soleil) et va ensuite retourner au bassin via las buses de refoulement de celui-ci. Economique et facile d’installation, il faut toutefois prévoir la surface disponible au sol.
La surface de capteurs solaires nécessaire est établie fonction du volume de la piscine.

La pompe à chaleur

Utiliser l’aérothermie, comme pour une clim pour chauffer sa piscine est une solution économique, si l’on habite une région tempérée. Le groupe installé à l’extérieur va capter les calories de l’air et les transformer en chaleur en les couplant à un fluide afin de réchauffer le circuit d’eau.
Le dimensionnement se fait toujours par rapport au volume d’eau, puis on va déterminer un certain coefficient selon le secteur géographique pour trouver la puissance en kW à installer.
Les rendements sont très élevés : plus de 5 calories rendues pour une consommée !
L’installation de cet équipement demande l’intervention d’un professionnel. Il faut en effet se raccorder au réseau hydraulique de la piscine. Le système peut aussi être réversible, si le souhait est au contraire de rafraîchir l’eau du bassin.

Le chauffage hybride

Ce principe en pleine évolution utilise tous les avantages de la solution solaire et de la pompe à chaleur. Si l’ensoleillement est suffisant, les capteurs vont produire l’eau chaude, et la pompe à chaleur quand il fera défaut. Et surtout, les deux systèmes vont se combiner pour obtenir un résultat plus efficace, plus économiques, et aussi plus écologique !

Afficher tous les 26 résultats

Afficher tous les 26 résultats