Climatiseur fixe

Qu’est-ce qu’un climatiseur fixe ?

On dit d’un appareil de climatisation qu’il est fixe quand ses émetteurs s’accrochent en hauteur (split) ou sur le mur au sol (console) dans une pièce.

Comment ça marche ?

Le «split» («bloc» en anglais) est en théorie installé dans chacune des pièces à chauffer (ou à refroidir si réversible) dans le logement. On peut avoir un seul split (mono split) ou plusieurs (multi split) mais toujours un groupe extérieur au moins pour chaque installation.

Il va absorber les calories ambiantes pour les transmettre à une unité extérieur. Là, couplé à un fluide il reviendra à la température souhaitée, en fonction de la programmation choisie, sur le principe de l’aérothermie. L’installation est la même pour des consoles.

Cet effet physique, appelé «thermodynamique» est rendu possible grâce à 4 principes, rassemblés dans une climatisation fixe (ou pompe à chaleur).

la compression, la condensation, la détente et l’évaporation. Le fluide frigorigène réagit à la température : il peut bouillir, et condenser au contact d’une paroi froide. Comme l’eau. C’est ce principe qui se produit dans le cas du rejet extérieur et de «l’injection» intérieure avec une clim fixe.
La compression se réalisant dans le groupe extérieur, et l’évaporation dans l’unité intérieure qui diffusera l’ai chaud ou froid selon la demande.
Les différentes unités intérieures sont raccordées au groupe extérieur par le biais de liaisons frigorifiques, pour transporter les fluides et l’air. L’échangeur créant de la condensation (sur le même principe que le réfrigérateur là aussi) ; des tubes permettant d’évacuer les condensats sont également indispensables. Voire des pompes de relevage dans certains cas.

Quel emplacement pour disposer les émetteurs (unités intérieures) ?

L’essentiel est avant tout de ne pas gêner les habitants, en fonction des espaces disponibles. Mais aussi tenir compte des endroits d’installation permettant une efficacité optimale, et facilement atteignables pour l’entretien.
Le plus généralement, les splits sont installés à haut moins 2m du sol, et 10 cm du plafond pour permettre la circulation de l’air. De même, il ne faut jamais poser l’unité intérieure face ou dos aux personnes ; exemple dans un salon ou une chambre. Le souffle face aux voies nasales ou dans le cou étant assez désagréable. Privilégiez plutôt les axes «traversant».
La console est le plus souvent disposée sous une fenêtre, comme un radiateur.
En ce qui concerne l’unité extérieur, sa mise en place est fortement déconseillée près des fenêtres de chambre, pour éviter toute nuisance sonore. Préférez aussi une installation proche d’un sol meuble qui absorbera plus facilement le bruit, ou au contraire très en hauteur. Attention : pensez cependant à l’accès pour toute maintenance !

La mise en service

Elle est obligatoirement réalisée par un professionnel disposant de la capacité de manipuler des fluides. D’ailleurs, il est impossible aujourd’hui d’acheter du matériel sans disposer de cette attestation. Ce professionnel a une obligation de résultat. Et il est préférable de privilégier un installateur RGE.

L’entretien

L’entretien des filtres est à la portée de tout un chacun. Toutefois, mieux vaut recourir à un contrat de maintenance pour éviter toute fuite future de gaz, mettant en péril les performances de l’équipement ou vérifier les différents éléments de celui-ci.

Affichage de 1–99 sur 361 résultats

Affichage de 1–99 sur 361 résultats