Quel chauffage choisir ?

Les sources d’énergie sont multiples : électricité, bois, gaz, fioul, géothermie, aérothermie, solaire… Et les matériels si variés qu’il est un peu compliqué de faire le meilleur choix pour chez soi. Or, l’adoption du meilleur système de chauffage est primordial ; tant pour votre budget que pour votre confort. Pour prendre la bonne résolution sur le long terme, tout en respectant les contraintes de votre habitation, vous trouverez ci-dessous un éventail des différentes solutions de chauffage et des questions à vous poser.

Cependant, la meilleure énergie étant celle que l’on ne consomme pas ; prenez soin d’optimiser votre isolation avant tout.

Votre habitation est-elle bien isolée ?

Le chauffage et isolation sont dépendants l’un de l’autre. Quel que soit votre moyen de chauffage, il ne pourra être optimal qu’à la condition que votre isolation soit parfaite. Cela pourra également engendrer une puissance moins importante nécessaire pour certains équipements, et donc un budget moins important. Fenêtres, portes, mais surtout plafonds et toitures ; quelle isolation avez-vous ? Quelle est son ancienneté ? Quel est son état ? Pouvez-vous la bonifier ? Les dépenses réalisées en isolation seront autant d’économies réalisées en moyen de chauffage ! À la différence près qu’elles seront, quoi qu’il arrive, moins onéreuses ! Si vous avez un doute sur ce point, n’hésitez pas à faire réaliser une étude thermique par un professionnel. Les entreprises RGE vous aideront sur ce point. Dans le cadre de la construction, ce point est désormais obligatoire du fait des normes énergétiques en vigueur (RT 2012, RT 2020)…

Quel type d’habitat ?

Maison ancienne ou construction ? Villa ou appartement ? Le système de chauffage ne se choisit pas avec légèreté.

Dans l’ancien, nous avons parfois avoir à cœur de réutiliser une partie de l’équipement viable existant, ou au contraire d’obtenir un gain de confort et de praticité en supprimant certains éléments.

N’oubliez pas non plus d’éliminer là aussi les impossibilités techniques. Par exemple : faire un chauffage au sol nécessite de tout casser !

Toutes les solutions sont-elles envisageables pour votre habitat ?

Il faut écarter les impossibilités (techniques ou autres) avant tout, et être « pratique » avant même de privilégier des choix « esthétiques ». Vous éviterez ainsi non seulement une déception, mais aussi une perte de temps.

  • Êtes-vous raccordé au gaz de ville ?
  • Disposez-vous d’un grand terrain pour la pose éventuelle d’une cuve de combustible ou gaz ?
  • Pouvez-vous vous approvisionner facilement et à peu de frais en bois ?
  • Demeurez-vous sur un secteur très venteux ?
  • Connaissez-vous de fréquentes coupures d’électricité, pour raison de mauvais temps ?
  • Savez-vous si vous êtes en bout de réseau EDF ?

Besoin de conseils gratuits ?

Quelle source d’énergie utiliser ?

Le gaz naturel

Le gaz naturel, souvent bon marché et jouissant d’une bonne réputation chez les français n’est pas possible partout. De plus, l’inflation incessante de cette énergie lui fait perdre de l’intérêt au profit d’énergies dont le cours est plus constante. Néanmoins, les chaudières à condensation ont connu le vent en poupe ces dernières années, du fait du crédit d’impôt. Cet avantage a lui aussi disparu.

Le gaz propane

Cela peut être une solution alternative aux personnes n’ayant pas accès au réseau de gaz naturel et désireuses absolument de se chauffer au gaz. Mais elle cumule les désavantages des deux solutions précédentes : cours instable, et énergie fossile.

Le fioul

Bien que possible partout en France, du moment que l’on dispose de la place nécessaire à une cuve ; c’est une énergie fossile. Peu populaire et amenée à disparaître. Cette solution est fortement déconseillée, voire pénalisée bientôt par le gouvernement (via les taxes carbones).

L’aérothermie
(pompe à chaleur)

 C’est l’une des sources de chaleur les plus privilégiées en France. Longtemps cantonnée à une fonction de « refroidissement » avec la climatisation, elle est devenue « réversible », et désormais qualifiée de « pompe à chaleur ». Elle est toutefois mal adaptée pour des maisons anciennes, car elles sont souvent très mal isolées.

La géothermie

 Elle est une solution intéressante. Cependant, sa mise en œuvre peut être compliquée ; profondeur du puits à creuser, coût, etc. Elle est en perte de vitesse, et n’est à privilégier que dans des régions où la température extérieure est faible l’hiver mais où par contre des sources d’eau plus tempérées peuvent être disponible à faible profondeur.

Le bois

La biomasse Cela a longtemps été le moyen unique de se chauffer, au travers des siècles. Avec l’utilisation de cheminées, puis de poêles ou d’inserts. Le bois revient pourtant au goût du jour ! Sous forme de bûches, ou mieux encore de pellets (granules). Cette source a un double avantage : il s’agit d’une énergie renouvelable et esthétiquement les poêles sont un mettent en valeur l’intérieur déco d’une maison.

Le solaire – L’aérovoltaïque

Utiliser les éléments : eau, terre, vent et feu est à la mode. Le soleil fait partie des énergies « gratuites » et inépuisables. Cependant, elle peut être inadéquate au besoin. En effet, elle ne peut fournir de la chaleur que de jour et par beau temps. Par définition, c’est donc au moment où l’on a le plus la nécessité de chaleur que l’on dispose le moins d’énergie. Par contre, cette source peut être très efficace et économique en appoint (solutions hybrides) ; pour le chauffage comme pour l’eau chaude sanitaire (ECS).

Chauffage principal ou chauffage d’appoint ?

Dans la cadre de la rénovation principalement, il convient de déterminer le type de chauffage en fonction du projet.

L’équipement actuel est-il assez puissant pour satisfaire les besoins de toute la maison ? Souhaitez-vous simplement appuyer un système existant, pour une question de confort ou de budget limité dans un premier temps ?

Définissez les critères de sélection

  • Voulez-vous que la régulation du chauffage puisse être individualisée à chaque pièce ou au contraire centralisée ?
  • Quelle diffusion souhaitez-vous ?
  • Voulez-vous conserver le réseau hydraulique s’il est existant ?
  • Souhaitez-vous garder les émetteurs en place (plancher chauffant, radiateurs) ?
  • Quelle est l’architecture de l’habitation ?
  • Combien de pièces devez-vous chauffer ?
  • Quel est leur volume ?
  • Combien de personnes occupent la maison, et à quelles périodes ?
  • Préférez-vous envisager une solution facile à mettre en place ?
  • Ou en fonction du type d’installation déjà disponible ?
  • Voulez-vous simplement améliorer le chauffage de l’habitation avec des éléments d’appoint, ou envisagez-vous une solution définitive et pérenne pour le chauffage central ?
  • Quelle température extérieure moyenne observez-vous en moyenne en hiver ?…
  • Et surtout : quelle température de confort souhaite-vous à l’intérieur de votre résidence ?
  • Enfin, de quel budget disposez-vous ?
  • Voulez-vous pouvoir programmer votre équipement à distance ?
  • Désirez-vous profiter d’une source de refroidissement l’été en même temps que d’une source de chauffage l’hiver ?

Vous avez besoin d’aide pour répondre à toutes ces questions ?

Contactez-nous par téléphone au
04 83 68 05 86

Ou via notre formulaire :

Les différents « types de chaleur »

Vous devez définir votre niveau de confort, et à l’inverse lister les types de chaleur qui vous procurent une gêne ; chaleur directe ou autre…

Cela vous permettra de privilégier là une chaleur plutôt radiante : faire monter les murs ou le sol en température par exemple est plus agréable, mais un peu plus long qu’une solution « soufflante ».

Toutefois, cette dernière n’est pas toujours agréable et à déconseiller en cas de courants d’air qui peuvent faire baisser la sensation de confort.

Les équipements

Le plancher chauffant

Très apprécié par les Français, il n’est malheureusement pas réalisable partout. A savoir, celui-ci est déconseillé pour les personnes sujettes aux problèmes veineux.

Les radiateurs

Bien qu’apportant un confort thermique apprécié, ils sont énergivores. Des solutions économiques existent aujourd’hui, avec un système d’accumulation par exemple, ou à inertie. Mais cela doit rester une solution d’appoint.

Les splits

Cette option est à privilégier si vous demeurez dans une région où l’air extérieur reste doux l’hiver.

Les consoles

Mêmes avantages que les splits. Avec l’avantage de pouvoir s’installer sous une fenêtre en remplacement de radiateurs existants, limitant ainsi les contraintes de mise en place.

Le gainable

C’est la Rolls ! Tous les avantages de la pompe à chaleur (réversible ou non), mais sans l’inconvénient de voir des émetteurs (splits ou consoles), soit un gain de place et un atout esthétique. Seules des grilles de diffusion seront nécessaires.

La pompe à chaleur air eau

Idéale en remplacement d’une chaudière, qu’elle soit au fioul, au gaz, à condensation ou non.

Le poêle à pellets / granulés

Vous avez un conduit et aimez la vue de la flamme ? Privilégiez cette solution ! Il est parfaitement adapté au chauffage d’un volume important principal à chauffer, mais peut aussi être « canalisé » pour chauffer d’autres pièces.

La chaudière à granulés

C’est la solution la plus moderne des énergies renouvelables ! Installée à la place de l’ancienne chaudière, elle fournit chauffage et eau chaude sanitaire grâce à ses granules !

La chaudière hybride

Utiliser deux énergies, par exemple l’aérothermie et le soleil ; c’est innovant, révolutionnaire et hyper économique !

Besoin de conseils gratuits ?

De quel budget devez-vous disposer ?

Il faut compter en moyenne entre 1500 € et 25 000 € environ pour l’achat d’un équipement de chauffage. Selon que la solution soit globale ou d’appoint.

 

EQUIPEMENTBUDGET
Chaudière gazDe 1500 à 7000 €
Chaudière fioulDe 3000 à 8000 €
Pompe à chaleur air - air (splits/consoles)De 5000 à 15 000 €
GéothermieDe 9000 à 25 000 €
Chauffage biomasseDe 1500 à 6000 €
Chauffage solaireDe 3000 à 15 000 €
Chaudière électriqueDe 3000 à 5000 €
Pompe à chaleur air - eauDe 7000 à 20 000 €
Chaudière à granulesDe 7000 à 16 000 €
Chaudière hybrideDe 10 000 à 20 000 €
Radiateur électriqueDe 100 à 1500 €
Pompe à chaleur air air (gainable)De 7000 à 20 000 €

Entretenir son chauffage

Afin de permettre la pérennité de votre installation, nous vous encourageons à prendre un contrat d’entretien et de maintenance auprès d’un professionnel.

Le tarif horaire moyen d’un chauffagiste varie entre 40 € et 70 €. Cependant, le professionnel vous suggérera souvent un tarif forfaitaire ou au m² selon le type de chauffage à entretenir.

En conclusion, changer de chauffage pour un plus performant devient une nécessité. Pour réduire le coût des énergies qui ne cessent de progresser à la hausse d’une part, mais aussi pour plus de confort.

La préservation de l’environnement est aussi un critère indissociable de nos choix aujourd’hui.
Un professionnel RGE vous permettra de mûrir votre réflexion au mieux. Une solution bien pensée et adaptée à vos besoins et contraintes vous permettra d’obtenir un résultat optimal toute ne réduisant votre facture énergétique.

Le gouvernement a mis en place de nombreuses aides. Cela permet de mettre en place un résultat « gagnant – gagnant » pour vous comme pour notre Planète !